[Week 3] Boulot, cours et visite de Kowagoe

22 Octobre 2018 : Aujourd’hui, le patron a été cool : puisqu’on était nombreux à l’auberge, il m’a laissé partir plus tôt, c’est-à-dire à 13h30 au lieu de 16h, en sachant que j’avais commencé à 11h.. Le soir, je vais à Shinjuku pour mon cours de Japonais, niveau débutant… et HOURRAA, le cours me convient. Ce sont des seniors volontaires qui donnent les cours. Les élèves sont divisés en petits groupes selon leur niveau (3-4 personnes par groupe). Il y avait donc une vingtaine d’élèves et 5-6 profs. Je trouve génial, ces seniors qui viennent nous enseigner, et ce, pour peanuts. Une des profs a même apporté des petits desserts fait maison, une sorte de mochi avec une purée de patate douce et une compote de pomme à l’intérieur. Super bon !

A la sortie du cours, il est 20h30, ce qui signifie que les bentos dans le supermarché à mi-chemin entre ma gare et chez moi, sont discountés. Et oui, puisqu’ils ne peuvent plus les revendre le lendemain, les supermarchés mettent une réduction sur ces plateaux repas qui de base, ne coûtaient déjà pas très cher. Ce soir-là par exemple, mon Bento qui contient du riz, un peu de légumes, du porc et des crevettes frites, m’a coûté 348 yens (= 2,72€).

23 Octobre 2018 : Etant la seule journée 100% libre de la semaine, j’en profite pour faire un peu de tourisme et m’aventure à Kawagoe. Cette ville se situe à une cinquantaine de kilomètres au nord-ouest de la capitale, soit à plus ou moins une heure de trajet du centre de Tokyo. Elle est réputée pour son centre-ville datant de la période Edo, et il fallait que je m’y rende après les différents musées Edo, visités les semaines précédentes.

Arrivée sur place, je me rends compte que le centre-ville est en réalité assez petit, mais ne manque pas de charme, au contraire, je le trouve très mignon, avec ses façades en bois et son clocher. Il y avait beaucoup de petites boutiques qui vendaient souvenirs et sucreries, et évidemment des touristes partout. Paradoxalement, je n’ai pas été impressionnée par le temple Kitain qui pourtant contribue aussi à la notoriété de la ville.

24 Octobre 2018 : Je bosse de 15h à 22h ce mercredi alors je passe ma matinée sur le site de Craiglist pour essayer de trouver un Baito, un emploi à temps partiel qui pourrait me rapporter quelques sous. En soi, je pourrais éventuellement ne pas bosser du tout pendant un an, si je fais attention à mes dépenses bien évidemment et en faisant du volontariat pendant toute la durée de mon PVT, mais si je peux éviter au maximum de taper dans mes économies, pourquoi pas bouger mes fesses un peu. Il y avait pas mal d’offres d’emploi WTF… mais si on cherche bien, il y a quand même quelques jobs acceptables (restauration, éducation, vente, etc…). Encore une fois, mon niveau de Japonais me pénalise alors je ne fais pas la difficile et postule à plusieurs jobs.

A ma grande surprise, je reçois deux réponses dans l’heure. J’ai donc un entretien lundi prochain pour bosser dans un restaurant-café. Pour l’autre, il s’agit de cours d’anglais à donner via Skype. Du coup, avant même de me faire passer un entretien, la patronne me fait part de ses exigences au niveau de ma connexion Internet. J’ai beau habiter au Japon où Internet est connu pour être rapide, être en sharehouse est une autre histoire. Par respect pour les clients de cet organisme, qui doivent payer une fortune, je décide de laisser tomber. Ca serait con que mon Wi-fi coupe ou soit instable pendant l’heure de cours…

En parallèle, j’avais créé il y a quelques jours de ça, mon profile sur le site de Hello Sensei, plateforme qui met en relation des profs (en vrai n’importe qui peut être prof) et des élèves potentiels. Un monsieur m’a contacté pour un cours d’essai ce dimanche. On va donc se retrouver dans un café (ni chez lui, ni chez moi, faut pas être suicidaire non plus) pour converser en anglais pendant une heure et je vais être rémunérée pour cela (pas des masses mais suffisamment pour un déjeuner décent au restau ou l’équivalent de 2 jours de courses). Avec ce site, ça peut être très sérieux comme ça peut être très WTF. Ma coloc polonaise a eu 6 élèves différents au total. 4 étaient « normaux » et sont restés quelques temps, 2 étaient clairement là pour trouver une petite amie étrangère. Lorsqu’ils apprennent que tu n’es pas célibataire, ils ne continuent plus les cours avec toi.

25 Octobre 2018 : Soirée Karaoké avec les autres volontaires de l’auberge ce soir. Soirée à la bonne franquette et très sympathique dans le quartier de Shibuya. Impressionnant le nombre de personnes bourrées à 21h…. (non mais les filles, cachez moi cette petite culotte que je ne saurai voir…). Alors que toute la bande décide de prendre le premier train vers 4h30 le lendemain, la mamie que je suis attrape le dernier train de la soirée vers 00h30… ha ha ha Ah ben oui, madame travaille le lendemain …. #jemesensvieille

26 Octobre 2018 : Je devrais être à Paris en train de fêter l’anniversaire de ma copine Puisy mais à la place, je bosse dans une auberge assez crado et je fais mon linge en rentrant. #Hurray

27 Octobre 2018 : Nouvelle tentative au cours de Japonais niveau intermédiaire… où j’ai été complétement paumée pendant 2 heures. J’ai compris le sujet du cours (les verbes à la forme passive vs forme active) mais ça sera tout. Je vais déjeuner dans un super restaurant vietnamien avec les petites étudiantes taïwanaises rencontrées la semaine passée.

Je vais ensuite chercher mon déguisement d’Halloween au fameux DonQuiote de Shinjuku… Non mais quelle erreur de débutante… Faire ça, le samedi précédent la grande fête. Les costumes coûtent en moyenne 5,000 yens (= 40 €), et ça ne semble pas déranger les Japonais, qui adorent se déguiser et faire la fête. Hâte de voir ce que ça va donner mercredi prochain. Il y a un énorme choix de déguisements, des Kawaii, des sexys et des WTF…. On est au Japon quoi.

Alors que j’avais prévu de rester pépère à la maison, mes colocs m’incitent à sortir boire un verre à Shibuya pour avoir un aperçu de ce que sera Halloween mercredi prochain. En effet, le 31 Octobre n’étant pas un jour férié, « certains » choisissent de faire la fête ce week-end. En réalité, le quartier de Shibuya était bondé de monde, et les costumes étaient déjà sortis. J’étais vraiment impressionnée par l’effort que les fêtards avait mis dans leur costume. A côté de ça, le mien est pourrave à mort. Ce que j’ai surtout apprécié est que malgré la quantité d’alcool ingurgitée par la foule, malgré le monde qu’il y avait, je ne me suis pas sentie une seconde emmerdée ou en insécurité. Les gendarmes étaient là pour recadrer et des volontaires étaient là pour récupérer et trier les déchets. Tout le monde respectait les règles, mis à part quelques Gaijin (= étrangers) rigolos qui se prenaient pour les rois du monde.

28 Octobre 2018 : Je rencontre mon premier élève dans un café près de chez moi. En réalité, j’appréhendais un peu la rencontre, de peur de tomber sur un psychopathe, ou sur un homme maîtrisant peu l’anglais (et du coup me faire chier pendant une heure). Finalement, je tombe sur un homme d’une quarantaine d’années, qui se débrouille très bien en anglais et on converse ainsi pendant une heure. C’était intéressant et le temps est passé très vite. Quelques heures après, il me confirme par texto qu’il souhaite me revoir la semaine d’après. C’est une façon plutôt facile et sympathique de gagner quelques sous… pas de quoi en devenir riche mais bon… Ceci étant dit, je reste quand même sur mes gardes… je ne voudrais pas donner l’opportunité au monsieur de penser que je recherche plus que les quelques yens promis pour une heure de conversation.

 

La vidéo récap’ de ma troisième semaine au Japon :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s